La confiance et l'amour, c'est la base de nos relations avec les autres. C'est aussi la base de notre relation avec nous même.

Mais la confiance, qu'est ce que c'est ?                                    Pour moi, c'est un sentiment. Je le dit car les sentiments, je les identifies comme des bêtes indomptable, qui ne peuvent être contrôlées. C'est aussi quelque chose que nous vivons, que nous avons en nous. Et la confiance, c'est un sentiment qui serais presque comme l'eau, insaisissable bien souvent et pour la majorité.

Les jeunes personnes, surtout, qui se lancent dans la vie active, en ont pas beaucoup, pour la plupart. Mais à la base, les sentiments de confiance naissent lorsqu'il y a une ambiance de sécurité, ou après un sentiment de détermination. Mais ce qu'on ne sait pas, c'est que l'absence de ce sentiment peut avoir des conséquences sur la personne. J'appelle ces conséquences des symptômes du manque de confiance en soit. En voici quelques-uns :

- la peur du dialogue, qui se ressent lorsqu'une personne est contrainte a entretenir une discussion avec une autre, qui est soit inconnue, ou bien qui n'inspire pas confiance. Mais comment peut on faire confiance aux autres alors que l'on ne se faut même pas confiance a nous même ???

- le fait qu'on ne soit jamais (ou très rarement) satisfait de nous (ça peut aussi être un symptôme du perfectionniste), on s'est donné un mal fou pour faire ce bouquet pour sa bien aimée, mais elle ne l'aimera pas de toute façons. Et vous jetez les fleurs sur lesquelles vous travaillez depuis des heures. Vous avez fait un gros exposé sur la science, en répondant a toutes les questions, mais vous êtes certaine qu'il vous rapportera une très mauvaise note. Ce qu'il faut savoir, c'est que c'est seulement lorsque vous réussissez des choses que vous aurez une vague de confiance...qui disparaîtra aussitôt. Si vous êtes, à chaque coup, sûr que vous allez rater, inconsciament vous vous en persuadez. Et au final vous allez être obligé de rater.

- la peur de se lancer, vous avez peur parce que, soit vous allez vers l'inconnu, soit vous penser que vous êtes nul. Mais ce lancer, c'est ce que vous faîtes depuis bien plus longtemps que vous le pensiez. La première fois que vous êtes allé a l'école. Votre confiance était au top dès votre plus jeune âge. Quand vous étiez bébé, vous ne vous êtes pas dit que, si vous vous mettiez a marcher, vous risquiez de tomber. Non. Vous marchiez, et vous tomber. Mais vous vous remettiez a marcher bien que vous vous êtiez fait des bleus, bien qu'il ai faillit y avoir un traumatise crânien, vous continuez à marcher, et a tomber. Jusqu'au jour où vous y êtes arrivé. Vous marchiez sans tomber. Rendez vous compte, vous avez moins de confiance en vous que les bébé en on pour eux-même. Les bébé font de l'inconnu une aventure, oui les bébé plonge dans l'inconnu en plongeant hors du ventre de leur mère, et l'inconnu continue à les submerger. Mais ils ne baissent pas les bras. Ils foncent. Ils ne devrais pas perdre de leur détermination à découvrir le monde, mais malheureusement, en grandissant, le bébé perd de sa confiance et se donne l'image de l'inconnu comme une peur. C'est bien dommage.

 

Et pour en venir à ma conclusion, restez ce que vous êtes, ayez confiance en vous. Peut être vous tromperez vous, mais ne dit ont pas que l'erreur est humaine ?

Pour en venir à ma conclusion, restez ce que vous êtes, ayez confiance en vous. Peut être vous tromprerez-vous, mais ne dit-on pas que l'erreur est humaine ?